La langue de mon choix

jeudi 25 mai 2017, 14h

Partager

Avec Melinda Nadj Abonji et Maïssa Bey
Rencontre animée par Sophie Quetteville

Rencontre avec deux femmes écrivaines qui placent la question de la langue au cœur de leur œuvre. Née en ex-Yougoslavie, Melinda Nadj Abonji vit en Suisse et écrit en allemand. Dans Pigeon, vole (prix du Livre allemand en 2010), elle fait le portrait sans complexe de la génération de l’immigration, tiraillée entre deux patries, deux cultures, deux langues. L’Algérienne Maïssa Bey écrit en français des romans qui s’ancrent dans l’histoire de son pays. C’est le cas de Hizya, qui narre le quotidien d’une jeune femme résignée à travailler dans un salon de coiffure malgré son diplôme d’interprète. Dans le carcan patriarcal de la société algérienne, elle observe, elle attend, elle rêve d’une vie de liberté et d’un grand amour… comme au cinéma !


À lire :

  • Melinda Nadj Abonji, Pigeon, vole, trad. de l’allemand par Françoise Toraille, Métailié, 2012
  • Maïssa Bey, Hizya, L’Aube, 2015

En partenariat avec la Fondation Culturelle Allianz et le Literarisches Colloquium de Berlin

Inscrivez-vous à notre newsletter !