De l’intime à l’histoire

Histoire personnelle, mémoire collective
Rencontre
samedi 28 mai, 18h
Mucem, auditorium
Entrée libre

Partager

Avec Alain Farah et Alice Kaplan.
Entretien animé par Élodie Karaki.

Alice Kaplan, universitaire américaine spécialiste de Camus, et Alain Farah, universitaire québécois d’origine libano-égyptienne enseignant lui aussi la littérature, ont écrit, chacun à leur manière, un roman des origines.

Inspiré par l’histoire vraie d’une des dernières familles juives d’Algérie que la guerre d’indépendance puis la décennie noire n’ont pas dissuadée de rester dans le pays, Maison Atlas mêle sur plusieurs générations et à travers plusieurs voix les destins croisés de deux familles, l’une algérienne, l’autre américaine.

Fresque familiale entre le Canada d’aujourd’hui et l’Égypte des années 1960 en même temps qu’autobiographie romancée plongeant au cœur de l’intime, Mille secrets mille dangers tisse aussi des temps multiples. Pourtant, à la manière de l’Ulysse de Joyce, l’intrigue de ce roman se déploie sur une seule journée, celle du mariage de l’auteur-narrateur qui devient ici prétexte à rassembler les pièces du grand puzzle de son existence…

Deux récits virtuoses qui interrogent la transmission et l’héritage familial face aux défis de l’histoire, ainsi que l’exil et la force des sentiments.


À lire

  • Alain Farah, Mille secrets mille dangers, Le Quartanier, 2022.
  • Alice Kaplan, Maison Atlas, traduit de l’américain par Patrick Hersant, Le Bruit du monde, 2022.

En coréalisation avec le Mucem.

Abonnez-vous à notre newsletter !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.