Dans l’atelier des vivants

Histoire personnelle, mémoire collective
Rencontre et projection (BD)
mercredi 25 mai, 18h
Musée d'Histoire de Marseille
Entrée libre

Partager

Avec Raphaël Meltz, Louise Moaty et Simon Roussin.

Récemment récompensée au festival de bande dessinée d’Angoulême, Des Vivants retrace l’histoire d’un des premiers réseau de résistance de la Seconde Guerre mondiale : celui, méconnu, du Musée de l’Homme.
En 1938, prenant la suite du musée d’ethnologie du Trocadéro, le musée de l’Homme est à l’avant-garde et se veut «  un rempart face à la menace raciste » qui guette le monde, « un musée de l’homme, un musée pour l’homme » . C’est donc avec conviction que son directeur, Paul Rivet, figure du Front populaire, quelques ethnologues (Boris Vildé, Anatole Lewitsky…) et membres du personnel (notamment la bibliothécaire, Yvonne Oddon) s’engagent dès l’été 40 dans la Résistance clandestine contre Vichy et l’occupant, bientôt rejoints par Germaine Tillion et des gens de tous horizons. Ensemble, ils posent les bases de la lutte qui mènera à la Libération : évasions de prisonniers, passages vers l’Angleterre ou la zone libre, et publication d’un journal clandestin, Résistance. Mais le réseau, dissimulé derrière une société littéraire, sera bientôt trahi, dénoncé à la Gestapo et verra nombre de ses membres déportés ou exécutés.

Les coscénaristes, Louise Moaty et Raphaël Meltz, ont mené un travail de recherche historique colossal et fait le choix inédit d’écrire une histoire entièrement bâtie sur des sources réelles : lettres, journaux, procès-verbaux… À partir de cette rigoureuse enquête historique, ils ont déroulé une narration dans laquelle tous les mots prononcés par les personnages sont les leurs. Aucun dialogue n’est inventé. Mises bout à bout, toutes ces paroles représentaient 800 000 caractères, soit l’équivalent d’un livre de 1 000 pages ! Ce roman de guerre est magnifiquement illustré par Simon Roussin, dont les dessins d’une grande maîtrise nous offrent une image plus nuancée et plus juste de ces résistants de la première heure.

Cet album hors normes réalise le miracle de faire de ses personnages des héros contemporains et, pour toujours, des vivants. Ses trois auteurs seront au Musée d’histoire de Marseille pour expliquer leur démarche et guider les lecteurs dans la fabrique de cette bande dessinée exceptionnelle, au plus près de leur atelier initial.


À lire

  • Des Vivants, Raphaël Meltz et Louise Moaty, dessins de Simon Roussin, Éditions 2024, 2021. (Prix spécial du jury au festival d’Angoulême 2022 ; Prix René Goscinny du jeune scénariste).

En partenariat avec le Musée d’histoire de Marseille / Musées de Marseille.

Abonnez-vous à notre newsletter !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.