Littoral

Lecture, chant et guitare : Bertrand Belin
Claviers et choeur : Thibault Frisoni

Il n’a de cesse, au fil de ses albums, de chercher la parfaite correspondance entre la musique et les mots. Chanteur, compositeur, interprète, Bertrand Belin est aussi écrivain : il propose ce soir, à La Criée, une lecture musicale de son second roman, Littoral, texte bref et de haute densité où l’on retrouve toute l’étrangeté et l’art de l’ellipse de ses œuvres chantées. Il y est question de trois marins pêcheurs à Quiberon, dont l’un a tué un soldat le matin au moment d’embarquer. Le soir il est arrêté et sera exécuté. C’est tout, et c’est énorme tant Bertrand Belin sait densifier la moindre phrase, le moindre mot, les charger d’informations cachées… jusqu’à les rendre menaçants.


À lire : Bertrand Belin, Littoral, P.O.L, 2016 ; Requin, P.O.L, 2015


À écouter : Bertrand Belin, « Cap Waller », Cinq 7-Wagram, 2015


Avec le Forfait soirée, assistez à « Le Bus 72 » à 18h30 et à « Natalie Dessay lit L’Amie prodigieuse » à 20h dans la même soirée à la Criée à un tarif préférentiel. Réservation au 09 72 57 41 09 du lundi au vendredi de 12h à 18h.

Natalie Dessay lit L’Amie prodigieuse

D’après le roman d’Elena Ferrante, L’Amie prodigieuse
Avec Natalie Dessay

Natalie Dessay prête sa voix à l’écriture profonde d’Elena Ferrante pour nous offrir une lecture de L’Amie prodigieuse, premier tome de la tétralogie au succès fulgurant de cette mystérieuse auteure italienne. À travers l’histoire d’amitié tumultueuse d’Elena et Lila, un voyage dans le Naples des années 1950… Et un nouveau défi pour la soprano française Natalie Dessay qui, après avoir triomphé sur les scènes lyriques du monde entier, s’est lancée depuis peu dans une nouvelle carrière de comédienne. Sur la scène de La Criée, elle donne vie à ce récit poignant, faisant résonner toute sa force et sa sensibilité.


À lire : Elena Ferrante, L’Amie prodigieuse (trad. de l’italien par Elsa Damien, Gallimard, 2014) ; Le Nouveau nom (trad. de l’italien par Elsa Damien, Gallimard,  2016) ; Celle qui fuit et celle qui reste (trad. de l’italien par Elsa Damien, Gallimard,  2017) ; L’Enfant perdu (Gallimard, à paraître cet automne).


Montage du texte : Sylvie Ballul
En partenariat avec le festival Italissimo, Paris.


Avec le Forfait soirée, assistez à « Le Bus 72 » à 18h30 et à « Le Littoral de Bertrand Belin » à 21h30 dans la même soirée à la Criée à un tarif préférentiel. Réservation au 09 72 57 41 09 du lundi au vendredi de 12h à 18h.

La bibliothèque idéale de Brigitte Fontaine

Lecture : Denis Lavant
Mise en scène : Tewfik Hakem
Musique : Areski Belkacem
Réorchestration des œuvres d’A. Belkacem : Raoul Lay

Brigitte Fontaine devait être l’invitée exceptionnelle d’Oh les beaux jours !. Fusée cavalière des arts et des lettres, elle devait faire son retour sur scène, à La Criée, pour déclamer sa « bibliothèque idéale » sur les musiques de ses chansons les plus emblématiques, arrangées et interprétées par l’Ensemble Télémaque. Lors de ce parcours de lecture à travers ses livres de chevet, la diva chaleureuse devient pythie sympathique, convoquant et incarnant les «  dieux  » de la littérature et de la poésie, ceux de son panthéon personnel, au premier rang desquels règne Arthur Rimbaud, à qui elle rend hommage dans son dernier livre, Chute et ravissement.

Brigitte Fontaine ne sera malheureusement pas en mesure d’être sur la scène de la Criée le vendredi 26 mai. Néanmoins, profondément attachée à cette soirée qu’elle a conçue. Depuis de longs mois, Brigitte Fontaine a conçu cette soirée à laquelle elle est profondément attachée. Elle a demandé à son ami Denis Lavant de lire à sa place les extraits de sa bibliothèque idéale. Désireuse d’être tout de même présente, elle interviendra depuis chez elle avec la malice qu’on lui connaît. Pour les bonnes nouvelles, son complice de toujours Areski Belkacem et la soprano Natalie Dessay seront présents pour cette soirée chargée en émotions. 


Avec Denis Lavant, Natalie Dessay, et l’Ensemble Télémaque (direction Raoul Lay) : Charlotte Campana (flûte), Blandine Bacque (hautbois), Linda Amrani (clarinette), Gérard Occello (trompette), Louis Alexandre Nicolini (violon 1), Norbert Jésus de Pires (violon 2), Pascale Guérin (alto), Guillaume Rabier (violoncelle), Jean-Bernard Riere (contrebasse).


À lire  : Brigitte Fontaine, Chute et Ravissement, Actes Sud, 2017 ;
Brigitte Fontaine (scénario), Alfred (dessin), Boulevard des sms, Casterman, 2016
À écouter  : Brigitte Fontaine, J’ai l’honneur d’être, Silène éditions, Universal, 2013


Une création du festival Oh les beaux jours !


Avec le Forfait soirée, assistez à « Le Dernier Cash » le même soir à 19h à la Criée à un tarif préférentiel. Réservation au 09 72 57 41 09 du lundi au vendredi de 12h à 18h.

Légende

Texte et lecture : Sylvain Prudhomme
Violoncelle : Maëva Le Berre

La Crau, désert de pierres aux portes d’Arles, un paysage de western camarguais. Pays ras, pays nu, abandonné au mistral et aux brebis. Un « morceau de mythologie à l’état pur » dont Sylvain Prudhomme s’est inspiré pour Légende, son dernier roman. Avec la violoncelliste Maëva Le Berre, il en livre une lecture musicale où l’on entendra peut-être, si l’on tend l’oreille, l’écho des basses assourdies de La Chou, cette boîte de nuit légendaire où la fête a surgi dans l’aridité du paysage. Kaléidoscope stroboscopique brassant les gens, les genres et les couleurs, déployant les multiples facettes des années 1980, insouciantes et fragiles, elle concentre, au cœur du roman, la violence des destins qui le traversent…


À lire : Sylvain Prudhomme, Légende, coll. L’Arbalète, Gallimard, 2016


Réservation par internet et téléphone au 09 72 57 41 09 et auprès de La Criée