Elif Shafak

Autrice

Fille de diplomate, Elif Shafak est née à Strasbourg en 1971. Elle a passé son adolescence en Espagne avant de revenir en Turquie. Après des études en « Gender and Women’s Studies » et un doctorat en sciences politiques, elle a un temps enseigné aux États-Unis.
Son œuvre, pour laquelle elle a reçu la décoration de Chevalier des Arts et des Lettres, est traduite dans le monde entier et saluée par la critique. Féministe engagée, cosmopolite, humaniste et profondément imprégnée par le soufisme et la culture ottomane, elle collabore régulièrement avec des quotidiens internationaux comme The New York Times, The Guardian et La Republica.
Son dernier roman, L’Île aux arbres disparus (Flammarion, 2022), se déroule à Chypre, à l’époque de la partition de l’île en deux parties, séparées par une ligne de démarcation.
Elif Shafak s’intéresse aux silences, à la mémoire et à sa transmission, ainsi qu’aux questions d’appartenance, d’enracinement, et d’exil.


À lire

  • La Bâtarde d’Istanbul, traduit par Aline Azoulay-Pacvon, Phébus, 2007.
  • Lait noir, traduit par Valérie Gay-Aksoy, Phébus, 2009.
  • Soufi, mon amour, traduit par Dominique Letellier, Phébus, 2010.
  • Trois filles d’Ève, traduit par Dominique Goy-Blanquet, Flammarion, 2018.
  • 10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange, traduit par Dominique Goy-Blanquet, Flammarion, 2020.
  • L’Île aux arbres disparus, traduit par Dominique Goy-Blanquet, Flammarion, 2022.

Partager

© LeonardoCendamo


Abonnez-vous à notre newsletter !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.