Les choses que nous avons vues

Un monde à la dérive
Entretien et lecture
mercredi 25 mai, 19h
La Criée, Théâtre national de Marseille, petit théâtre
Entrée libre

Partager

Avec Hanna Bervoets.
Lecture par Anna Mouglalis.
Rencontre animée par Élodie Karaki et traduite de l’anglais par Valentine Leÿs.

Parmi les nombreux métiers qu’ont fait naître la révolution numérique, il en est un, invisible, qui constitue sans doute l’un des meilleurs postes d’observation des dérives de ce monde globalisé. L’héroïne du dernier roman d’Hanna Bervoets est modératrice de contenus. Derrière ce titre
aux apparences lisses, se cache une réalité beaucoup plus terrifiante. Kailegh est chargée de nettoyer le web de ses contenus illicites : violence, pornographie, délires complotistes… Comment faire la part des choses et établir les justes critères entre ce qu’il faut garder et ce qu’il faut détruire ? Où finit la normalité et où commence l’insupportable ? Vidéos nazies, suicides en direct, animaux maltraités, pour ces travailleurs de l’ombre, tout défile dans un abime vertigineux, sans qu’un quelconque suivi psychologique leur soit proposé. À l’avocat qui la contacte pour lui demander de s’associer à une plainte collective contre la plateforme Internet qui l’a recrutée, Kailegh décrit avec une froideur glaçante « les choses qu’elle a vues »…
Le roman d’Hanna Bervoets est aussi une histoire d’amour, celle de Kailegh et de Sigrid, l’une de ses collègues modératrices. Car peut-on encore aimer et voir le beau quand on plonge ainsi chaque jour au cœur des ténèbres et qu’il devient impossible de penser le monde autrement que sous le prisme de sa laideur ?

C’est la talentueuse Anna Mouglalis, elle-même grande lectrice de romans, qui fera entendre ce texte sur la scène de La Criée. Sa lecture sera suivie d’un entretien avec Hanna Bervoets, venue des Pays-Bas, journaliste et écrivaine confirmée dans son pays, que l’on découvre enfin en France avec la publication de ce roman à la fois troublant et instructif, aux prises avec notre monde.


À lire

  • Hanna Bervoets, Les Choses que nous avons vues, traduit du néerlandais par Noëlle Michel, Le Bruit du monde, 2022.

En partenariat avec la Dutch Foundation for Literature.

Abonnez-vous à notre newsletter !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.