La part du rêve

Corps intime, corps social
Rencontre
samedi 17 juillet, 15h
Mucem, auditorium
Entrée libre sans réservation

Partager

Avec Charly Delwart et Bernard Lahire
Rencontre animée par Yann Nicol

Depuis sa création, le festival Oh les beaux jours ! aime croiser les paroles d’auteurs et de chercheurs en mêlant littérature et sciences humaines. Qu’ont en commun l’écrivain Charly Delwart et le sociologue Bernard Lahire ? Le rêve ! Si la psychanalyse en a fait une composante majeure de ses champs d’études, la sociologie en revanche l’avait jusqu’ici largement ignoré. Bernard Lahire, lui, a pénétré la logique même de la fabrication des rêves et les relie aux expériences que les individus ont vécues dans le monde social. En tenant compte des nombreuses avancées scientifiques qui ont eu lieu depuis Freud et son Interprétation du rêve, il livre sa pensée dans deux ouvrages passionnants, qui se lisent presque comme des romans. C’est justement un rêve récurrent qui va bouleverser la vie du héros du dernier roman de Charly Delwart : Thomas, producteur de cinéma, se met à rêver de plus en plus souvent qu’il est nain et voilà que, loin d’être un handicap, cela le rend meilleur dans sa vie affective et professionnelle. Comme s’il lui suffisait de devenir plus petit pour que son horizon s’agrandisse. Faut-il suivre les rêves qu’on fait ? Une rencontre au cœur de nos rêves pour comprendre ce qui nous travaille obscurément et élaborer une stimulante théorie de l’expression onirique !


À lire

  • Bernard Lahire, La Part rêvée. L’interprétation sociologique des rêves vol. 2, La Découverte, 2021.
  • Charly Delwart, Le Grand Lézard, Flammarion, 2021.

En coréalisation avec le Mucem.

Abonnez-vous à notre newsletter !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.