À la folie

Corps intimes, corps social
Rencontre
samedi 17 juillet, 18h30
Conservatoire Pierre Barbizet, cour
Entrée libre sans réservation

Partager

Avec Lisa Mandel et Joy Sorman
Rencontre animée par Yann Nicol

Comment rendre compte de la réalité de la psychiatrie en France aujourd’hui ? C’est à ce problème de santé publique, largement minimisé, que se sont attaquées – avec le dessin pour l’une, l’écriture pour l’autre – l’autrice BD Lisa Mandel et l’écrivaine Joy Sorman. Si Lisa Mandel est connue pour pour sa récente web-série et BD Une année exemplaire ou pour La Famille Malfa, une série de strips parus dans Le Monde qui posent un regard drôle et grinçant sur la notion de famille, elle s’intéresse depuis plus d’une dizaine d’années au monde de la psychiatrie. Avec HP1. L’asile d’aliénés (2009) et HP2. Crazy Seventies (2013), et sans compter un prochain volume autoédité qui clôturera cette trilogie, Lisa Mandel a puisé dans les souvenirs et les témoignages de sa mère et son beau-père, infirmiers dans un hôpital psychiatrique de Marseille, ainsi que de leurs collègues, pour dresser une grande fresque sur les maladies mentales qui s’étend de 1978 à 1982.

Joy Sorman, qui n’aime rien tant que s’immerger dans des mondes différents avant d’écrire (une gare pour Paris gare du Nord, des abattoirs pour Comme une bête, un fabricant de lits pour Lit national…) a partagé le quotidien des soignants et des patients d’une unité de soin psychiatrique tous les mercredis pendant un an avec l’autorisation de circuler librement dans le pavillon 4B qui comprend douze lits et une chambre d’isolement. Avec À la folie, elle nous plonge dans l’ambiance des hôpitaux psychiatriques, décrit les patients qu’elle croise et avec qui elle échange, détaille les traitements chimiques, le tout avec une écriture d’une précision chirurgicale et un sens de l’observation hors-norme, mêlant sensible et intelligible.

D’un même élan, des liens se tissent entre les dessins de l’une et la narration de l’autre, dressant l’inventaire d’un système hospitalier épuisé qui se déshumanise tout en posant la question fondamentale : qu’est-ce que la folie ? Rencontre avec deux autrices engagées qui n’ont pas peur de sonder les parts sombres de notre société.

Pour l’édition 2019 du festival, Joy Sorman était venue présenter les prémisses de À la folie dans une lecture musicale intitulée Fou comme un lapin, accompagnée par Rubin Steiner.


À lire

  • Joy Sorman, À la folie, Flammarion, 2021.
  • Lisa Mandel, HP. 1 – L’asile d’aliénés ; HP. 2 – Crazy Seventies, L’Association, 2009 et 2014.

Abonnez-vous à notre newsletter !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.