Patrick Boucheron

Auteur, Historien

Patrick Boucheron est professeur au Collège de France où il occupe, depuis 2015, la chaire «Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle». Depuis sa thèse de doctorat d’histoire, Le Pouvoir de bâtir. Urbanisme et politique édilitaire à Milan aux XIVe et XVe siècles (École française de Rome, 1998), il a consacré de nombreux travaux à l’histoire urbaine de l’Italie médiévale, mais aussi aux politiques monumentales et à la sociologie historique de la création artistique à la Renaissance.

Il a également participé à plusieurs entreprises éditoriales destinées à diffuser l’histoire du Moyen Âge auprès d’un plus large public, que ce soit par la rédaction de grandes synthèses (Histoire de l’Europe urbaine de l’Antiquité au XVIIIe siècle (Seuil, 2003), de manuels (Les Villes d’Italie, 1150-1340, Belin, 2004) ou d’ouvrages de grande diffusion (Le Moyen Âge en lumière, Fayard, 2002 et «Nouveau Monde», 2002, pour la version DVD).

Il est producteur de l’émission Matières à penser sur France Culture, a été à l’origine d’une série de documentaires sur l’histoire diffusés sur Arte et dirige également la collection « L’Univers historique » aux éditions du Seuil. Chaque été, il donne en public des conférences au Banquet du Livre, à Lagrasse. Il collabore aussi, depuis 2000, au magazine L’Histoire, où il siège au comité de rédaction, et au journal Le Monde (Le Monde des livres).

Il a dirigé plusieurs ouvrages collectifs et a consacré plusieurs travaux à l’épistémologie et à l’écriture de l’histoire. C’est aussi dans cette perspective que se situent ses derniers ouvrages : L’Entretemps. Conversation sur l’histoire (Verdier, 2012), Conjurer la peur, Sienne 1338. Essai sur la force politique des images (Seuil, 2013)… Avec le regretté Mathieu Riboulet, il a écrit Prendre dates après les attentats de 2015 à Paris (Verdier). L’Histoire mondiale de la France (Seuil, 2017), ouvrage collectif qu’il a dirigé, a obtenu un succès considérable. Il vient de faire paraître La Trace et l’Aura. Vies posthumes d’Ambroise de Milan (IVe-XVIe siècle).


Bibliographie sélective

  • Léonard et Machiavel, Paris, Verdier, 2008, rééd. Verdier/poche 2013.
  • Le Mot qui tue. Une histoire des violences intellectuelles de l’Antiquité à nos jours, (directeur d’ouvrage) en collaboration avec Vincent Azoulay, Champ Vallon, 2009.
  • Conjurer la peur : Sienne, 1338 : essai sur la force politique des images, Le Seuil, 2013.
  • Prendre dates, avec Mathieu Riboulet, Verdier, 2015.
  • Histoire mondiale de la France, (directeur d’ouvrage) collectif, Le Seuil, 2017.
  • Un été avec Machiavel, coédition Équateurs et France Inter (poche), 2017.
  • La Trace et l’aura, coll. L’Univers historique, Seuil, 2019.

Partager

© Ulf Andersen

Recevez notre newsletter !