Maryse Condé

Auteur

Maryse Condé est née en 1937 à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. En 1953, elle part étudier en métropole au lycée Fénelon, puis à la Sorbonne où elle étudie l’anglais. Elle s’installe par la suite en Afrique où elle enseigne le français en Guinée, au Ghana et au Sénégal. De retour en France en 1975, elle obtient à la Sorbonne Nouvelle un doctorat en littérature comparée. Elle publie l’année suivante son premier roman, Heremakhonon, réédité plus tard sous le titre En attendant le bonheur.
Après la publication de son troisème roman, Ségou (1984), elle s’installe aux États-Unis où elle enseigne à l’Université Columbia. Paru en 1987, Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem est couronné par le Grand Prix littéraire de la Femme. En 1999, le prix Marguerite-Yourcenar est décerné à l’écrivaine pour Le cœur à rire et à pleurer, écrit autobiographique qui fait le récit de son enfance.
Après de nombreuses années d’enseignement à l’Université Columbia, dont elle préside le Centre des études françaises et francophones depuis sa fondation en 1997 jusqu’en 2002, elle partage son temps entre son île natale et New-York.

Fin 2018, l’ensemble de son œuvre a été couronné par le Prix de littérature de la Nouvelle Académie (qui a remplacé cette année prix Nobel de littérature).


Bibliographie sélective

  • Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem, Gallimard, 1986 (Grand Prix littéraire de la Femme).
  • La vie scélérate, Ballantine Books, 1987.
  • Le cœur à rire et à pleurer, Robert Laffont, 1999 (prix Marguerite-Yourcenar).
  • En attendant la montée des eaux, JC Lattès, 2010 (Grand prix du roman métis).
  • La vie sans fards, JC Lattès, 2012.
  • Le fabuleux et Triste Destin d’Ivan et d’Ivana, JC Lattès, 2017.

 

Partager

© Claire Garate

Recevez notre newsletter !