Kamel Khélif

Auteur

Kamel Khélif est né à Alger en 1959. En décembre 1964, sa famille s’installe à Marseille. Marseille est sa ville. Il y vit, il y travaille, et s’il l’a parfois quittée, elle l’accompagne où qu’elle soit. Après des études dans un lycée professionnel où il apprend les métiers de mécanicien tourneur et de dessinateur industriel, il se consacre exclusivement à la peinture pendant près de deux ans. Un moment de vie qui va influencer tout son travail.

Puis, tout en étant animateur socio-culturel dans les quartiers nord de Marseille, il publie des illustrations dans différents journaux et revues. C’est dans la confidentialité d’Oviri, petite revue marseillaise, qu’apparaissent, en 1991, ses premières publications. Depuis, il dessine et partage —comme il aime à le dire — sa vie entre ombre et lumière.

Cela fait désormais bientôt trois décennies qu’il multiplie les expériences graphiques.

Bourreau de travail, souvent perçu, non sans quelque raison, comme une sorte d’ermite, il est aussi, et cela ne tient pas du paradoxe, un homme de rencontres et de fidélités tenaces. Des rencontres, celles qui l’on conduit à produire avec un photographe tel que Jim Goldberg, avec une comédienne telle que Mia Kirshner ou avec des dessinateurs tels que Jana Traboulsi et Edmond Baudoin.


Bibliographie

  • Sur le chemin de la Madrague Ville, avec Nora Mekmouch (textes), Cris Écrits, 2007.
  • L’Algérie, avec Djilali Djelali (textes), Grandir, 2008.
  • La Jeune femme et la mort, avec Nabile Farès, Rackham, 2010.
  • Premier hiver, Grandir 2012.
  • Promenade en bord de mer, Le port a jauni, 2013.
  • Ulysses, avec Leïla Bousnina, Otium, 2018.
  • Et même si c’est la nuit, Otium, 2019.

Partager

©

Recevez notre newsletter !