La mémoire des vivants

Continuons le combat !
Rencontre
samedi 01 juin, 14h
Les Magasins
Entrée libre

Partager

Avec Cécile Hennion et Hyam Yared.
Rencontre animée par Élodie Karaki.

Reporter au journal Le Monde, spécialiste du Moyen-Orient où elle a couvert de nombreux conflits, Cécile Hennion est l’auteure d’un livre bouleversant, Le Fil de nos vies brisées. Elle y fait le portrait de la ville syrienne d’Alep, telle qu’elle fut et ne sera jamais plus, à travers le récit de ses habitants contraints à l’exil par la violence et la guerre. Une ville réduit à l’inexistence, sauf à la faire revivre à travers la mémoire des vivants. C’est ce qu’elle s’emploie à faire, à la manière d’un Jean Hatzfeld quand il racontait le drame rwandais, dans une langue qui en fait aussi un objet littéraire à part entière. Une plongée dans l’indicible que ce livre parvient pourtant à transformer en un élan vital d’une grande force.

Née à Beyrouth, où elle vit toujours, Hyam Yared est ces temps-ci en résidence à Marseille – elle est la première titulaire de la chaire Camus, à l’IMéRA – où elle travaille sur le thème de l’hospitalité. Auteure de plusieurs recueils de poésie et de quatre romans, elle ausculte dans une langue puissante l’histoire du Liban, ses guerres successives et ses luttes politiques, mais aussi le poids hypocrite des traditions, la condition de la femme dans les sociétés orientales, la violence des discriminations…

Fiction, récit, poème, recueil de paroles… Quelles écritures pour dire le monde ? Rencontre avec deux auteures aussi engagées que passionnées, qui se sont rencontrées à Beyrouth et se retrouvent à Marseille.


À lire :

  • Cécile Hennion, Le Fil de nos brisées, Anne Carrière, 2019.
  • Hyam Yared, Tout est halluciné, Fayard, 2016.

En partenariat avec l’IMéRA.

 

Recevez notre newsletter !