Hyam Yared

Auteur

Hyam Yared est née en 1975 à Beyrouth. Lauréate de la bourse de Del Duca décernée par l’Académie Français, elle est l’auteure de plusieurs romans dont L’armoire des ombres (Sabine Wespieser, 2006), Sous la tonnelle (Sabine Wespieser, 2009), La Malédiction (Les équateurs, 2012), Beyrouth Comme si l’oubli (Zellige, 2012), Tout est halluciné (Fayard, 2016). Hyam Yared réinterroge l’histoire à travers la vie au Liban, les rapports nord-sud, le poids des traditions, la réparation des mémoires tronquées d’après-guerre, ainsi que les relations hommes/femmes. Elle n’hésite pas à mettre en abîme le corps et le territoire dans une mise en scène où elle cherche à repenser la sexualité comme prétexte à une territorialité comparable à celle des états nations. L’ensemble de son œuvre lui a valu le titre de docteure honoris causa du Conservatoire Nationale des Arts et Métiers à Paris. Également poète, elle a publié deux recueils, « Naître si Mourir » et « Esthétique de la prédation» (Mémoires d’encrier), qui établissent une poétique de la violence avec une économie de mots qui fait la force de son souffle poétique.
Elle est actuellement en résidence à Marseille, à l’Iméra.


Bibliographie sélective

  • L’Armoire des ombres, Sabine Wespieser, 2006.
  • Sous la tonnelle, Sabine Wespieser, 2009.
  • La Malédiction, Des Équateurs, 2012.
  • Tout est halluciné, Fayard, 2016.

Partager

© Anna Serrano

Recevez notre newsletter !