Andreï Kourkov

Auteur

Né à Saint-Pétersbourg en 1961, Andreï Kourkov est un écrivain ukrainien de langue russe. Il vit à Kiev depuis de très nombreuses années. Très doué pour les langues (il en parle couramment six), il débute sa carrière littéraire pendant son service militaire alors qu’il est gardien de prison à Odessa. Dans les années 1980, il écrit plusieurs scénarios de films et des contes pour enfants.

Son premier roman, Le Pingouin (Liana Levi, 2000), dans lequel il met en scène la vie quotidienne d’un chômeur en Ukraine, connaît un succès international.
En 2014, il publie un essai, Journal de Maïdan, chronique des événements qui avaient alors secoué son pays.

Les Abeilles grises, (Liana Levi, 2022) est son dixième roman publié en France. À travers les échanges de deux personnages, il y décrit la vie entre deux zones, la vie coincée entre ce qui n’est pas vraiment la guerre mais plus la paix non plus, la vie coincée entre les forces prorusses et l’armée ukrainienne, la vie dans le Donbass. Jeudi 24 février 2022, il était à Kiev, où il vit, lorsque les premiers bombardements ont commencé.

Les textes d’Andrei Kourkov sont aujourd’hui traduits en 36 langues.


Bibliographie sélective

  • Le Pingouin, trad. Nathalie Amargier, Liana Levi, 2000.
  • Le Dernier amour du président, trad. Paul Lequesne, Liana Levi, 2005.
  • Laitier de nuit, trad. Paul Lequesne, Liana Levi, 2010.
  • Journal de Maïdan, trad. Paul Lequesne, Liana Levi, 2014.
  • Vilnius, Paris, Londres, trad. Paul Lequesne, Liana Levi, 2018.
  • Les Abeilles grises, trad. Paul Lequesne, Liana Levi, 2022.

Partager

© Julien Falsimagne/Leextra/Éditions Liana Levi


Abonnez-vous à notre newsletter !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.