cccccc

Archives

Houssein Mchangama

Soly Tahamida Mbaé

Mbaé Tahamida Mohamed dit Soly est un auteur compositeur et slameur, l’un des pionniers de la culture Hip Hop à Marseille. Avec son groupe B. VICE, il a accompagné des générations d’artistes (Psy 4 De La Rime, Algérino, Kenza Farah…) au travers de l’association Sound Musical School B. VICE créée en 1991 à la Savine, dans les quartiers Nord de la cité phocéenne. Lorsque le groupe se sépare en 1998, Soly continue de mettre en mots ses cris du cœur et d’écrire en vers ses maux, mais aussi d’animer des ateliers d’écriture et de musique.
Sensible aux causes sociales et humanitaires, il a toujours mis son art au service de la prévention, de la prise de conscience et de la solidarité, notamment par l’écriture de pièces musicales et la mise en scène de ses textes. C’est ainsi qu’il développe régulièrement des projets autour de la mémoire et des racines par le biais du chant, du slam, de la poésie, pour faire des ponts entre les disciplines artistiques comme entre les générations, les cultures et les communautés.

Il montera sur scène pour le festival, en compagnie de Patrick Chamoiseau et Raphaël Imbert, et prêtera sa voix aux méditations poétiques et musicales de Baudelaire jazz !.


Bibliographie sélective

  • Maux écrits, Éditions Cœlacanthe, 2019.
  • Mots et cris, Éditions Cœlacanthe, 2019.
  • Thérapoésie, Mémoire à Ibrahim Ali, Éditions Cœlacanthe, 2015.
Atelier 25

Pierre-François Blanchard

Pierre-François Blanchard est un pianiste de jazz féru d’improvisation libre, formé en France et à l’étranger. Pianiste et compositeur, il accompagne de nombreux artistes de jazz et participe aux plus grands festivals.

En 2016, il rejoint Raphaël Imbert sur le projet « Music Is My Home », puis enregistre « Music Is My Hope » (choc Jazzmag) lauréat « Album Inclassable » aux Victoires du jazz 2018, puis « Invisible Stream » avec Jean-Guihen Queyras, et Sonny Troupe.

Il travaille depuis plusieurs années aux côtés de la chanteuse Marion Rampal, et enregistre en trio avec Anna Paceo, ou en duo avec Marion Rampal en invitant Archie Shepp et Raul Barboza.

Il accompagne régulièrement Archie Shepp au sein de son quartet (2017-2021), sur le projet « Art Songs & Spirituals » (2018), ou sur le projet “Song Book” à Jazz à Porquerolles (2021).

En 2022, il accompagne à nouveau Raphaël Imbert dans l’aventure « Baudelaire Jazz ».


Discographie sélective

  • « Le secret », par Pierre-François Blanchard et Marion Rampal, Artovations, 2019, (ffff Télérama, coup de cœur l’Humanité).
DR

Philippe Desbois

Multi-instrumentiste, compositeur, arrangeur, réalisateur et enseignant, Philippe Desbois se forme au CNR de St-Maur puis à l’Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot et participe à divers stages avec Roland Dyens, Sylvain Luc, Jean-Marie Ecay ou Scott Henderson.
Il collabore aussi bien avec des artistes comme Clarika, Art Mengo, Zaz, Bernard Lavilliers, Roberto Alagna, Alain Souchon ou Francis Cabrel qu’avec l’octuor de guitares Octopus, le trio Atacama, le trio Eleanor Rigby ou la Green Box. On le retrouve régulièrement en studio en tant que musicien pour l’enregistrement d’albums ou comme arrangeur ou réalisateur.

Maya Palma

Benoist Bouvot

Benoist Bouvot est  un compositeur guitariste né en 1978 dans le Sud de la France. Il partage son temps entre l’écriture pour la scène et des collaborations dans de nombreux styles : congo-rock-folk avec Mini Ouenze et la chanteuse Alvie Bitemo, la musique tunisienne avec Alphawin Populaire du chanteur Nidhal Yahyaoui, ou aux côtés d’autres improvisateurs et musiciens tels que Didier Aschour et Rys Chattam. Il édite une dizaine de disques et crée des habillages pour France Inter, écrit pour les documentaires de Virgile Loyer, Damien Mac Donald ou les films de Karim Belkacem. Il accompagne les lectures d’Olivia Corsini, ou de RFI comme avec les sociétaires de la Comédie Francaise ou Anne Alvaro, Nicolas Bouchaud. Au théâtre, il travaille avec Aain Béhar, Catherine Boskowitz, Denis Lavant, Dieudonné Niagouna… Depuis 15 ans, il est sollicité pour son écriture musicale pour la danse avec Christophe Haleb, Alexandre Roccoli, Martha Izquierdo et Enora Rivière.
Il accompagne Chloé Delaume lors de la cinquième édition du festival pour la soirée Réapprendre à vivre ensemble imaginée par Nicolas Martin.

Philippe Levy

Elvis Simonet

Elvis Simonet est compositeur, musicien et chanteur. Après avoir débuté comme chanteur et guitariste du groupe Movement, il est sollicité pour composer la musique de films courts ou d’identités musicales pour des marques. Il revient depuis peu à la chanson en collaborant avec des artistes comme Lafille ou Nicolas Comment.

Atelier 25

Lionel Romieu

Lionel Romieu est multi-instrumentiste et compositeur. Co-fondateur du groupe de musiques balkaniques Aksak, il a fait partie du mythique gang de rock marseillais Quartiers Nord. Tout au long de sa carrière, il s’intéresse entre autres aux musiques bulgares, grecques, colombiennes et à de nombreuses formes artistiques comme la danse contemporaine ou le cirque. Il s’associe également avec des compagnies pour des spectacles pour le jeune public comme Débrid’arts ou avec Nicolas Lafitte pour Musique Pas Bête. Lionel Romieu est également membre du groupe Les Oreilles d’Aman.

Oskar Szelevényi

Akosh S.

Ákosh Szelevényi, dont le nom de scène est Akosh S., est un saxophoniste et compositeur hongrois. Il joue également de plusieurs autres instruments utilisés dans le free jazz.

Après des études de musiques classiques et traditionnelles à Budapest, où il découvre Beethoven et Led Zeppelin, il découvre le jazz (et plus spécifiquement le free-jazz) et chante dans un groupe de rock au lycée. Suite à des déboires avec la police en 1985, il est obligé de quitter le pays et émigre à Paris en 1986. Il y rencontre le batteur Philippe Foch, le contrebassiste Bernard Malandain et la violoniste Michèle Véronique avec qui il forme un groupe et compose et interprète la musique de pièces au théâtre de l’Entreprise. En 1995 s’ajoute Joe Doherty au groupe qui devient officiellement l’Akosh S. Unit. Encore assez confidentiel, le groupe prend une nouvelle dimension lorsque Bertrand Cantat leur propose une collaboration sur l’album 666.667 Club de Noir Désir. Akosh S. assurera également la première partie des concerts de la tournée de Noir Désir qui suivra avec le Unit. Ce groupe adopte ensuite une géométrie variable, avec plus ou moins de musiciens qui vont et viennent, mais toujours avec Akosh S. à son cœur.

Parallèlement, il travaille en collaboration avec le danseur et chorégraphe Josef Nadj pour lequel il écrit la musique des spectacles de 2004 à 2014. Il travaille également avec la jeune génération de musiciens hongrois, avec le clameur-rappeur Marc Nammour, avec les membres de groupes de musique touareg et le musicien Camel Zekri.

Il est l’invité de la cinquième édition du festival avec le rappeur Vîrus pour le spectacle Schtilibem.

 


À écouter :

  • “Apoptose”, avec Sylvain Darrifourcq, Meta Records, 2014.
Muriel Despiau

Raphaël Imbert

Raphaël Imbert est saxophoniste de jazz, chef d’orchestre, compositeur et professeur de musique. Après avoir appris à jouer du saxophone en autodidacte, il entre au conservatoire de Marseille où il obtient le Premier prix en 1995. Il y a par la suite donné des cours de jazz.

Tout au long de sa carrière, il créé plusieurs ensembles via la Compagnie Nine Spirit qu’il crée en 2000. Elle est décrite comme une « plateforme entre les traditions orales de l’improvisation et l’écriture musicale » et se concentre plus particulièrement sur le spirituel dans la musique afro-américaine et la place de la narration dans la composition musicale.

Lauréat en 2003 du programme Villa Médicis hors les murs, Raphaël Imbert réalise un travail de recherche à New-York sur la musique sacrée dans le jazz.

En 2010, il intègre le groupe de recherche Improtech qui étudie le lien entre improvisation et nouvelles technologies pour l’Agence nationale de la recherche. Son projet, OMax at Lomax, se déroule aux US, à la recherche des racines musicales traditionnelles, de l’oralité et des liens avec l’improvisation et les nouvelles technologies. Ce projet provoque beaucoup de rencontres avec des musiciens du Sud des États-Unis et de nombreuses collaborations.

Raphaël Imbert a été animateur et producteur de l’émission L’Heur de plaire sur France Musique en 2016. Il est l’actuel directeur du Conservatoire à rayonnement régional de Marseille qui accueille le festival pour la première fois en 2021.

En 2022, il collabore avec Patrick Chamoiseau, autour de la poésie de Baudelaire, avec Patrick Chamoiseau (texte et voix), pour célébrer les 200 ans du poète et pour faire dialoguer, comme il sait si bien le faire, la poésie et la musique, autant que les genres différents, les époques différentes, pour susciter de belles émotions et nous parler du présent.

 


Discographie sélective

  • “Oraison”, OutNote, 2021.
  • “Baudelaire jazz. Méditations poétiques et musicales avec Raphaël Imbert”, avec Patrick Chamoiseau, Seuil, 2022.
GrandBonheur

French 79

French 79 est fondé par Simon Henner en 2013 à Marseille. Simon Henner est passionné de musique depuis son plus jeune âge, il étudie d’abord les percussions et le piano au conservatoire d’Épinal puis prend part à plusieurs groupes de rock, pop et hip-hop comme batteur. Il s’installe ensuite à Marseille pour ses études, crée son studio et commence à travailler avec d’autres artistes comme Kid Francescoli, Oh! Tiger Mountain, Massilia Sound System etc. En 2013, il décide de créer French 79 grâce à des morceaux qui ne convenaient pas à ses collaborateurs mais qu’il souhaitait garder. Son premier EP, Angel, sort en 2014 suivi en 2016 de son premier album Olympic, avec plusieurs featurings dont un avec Kid Francescoli. Joshua est le deuxième album de French 79, sorti en 2019. En 2021, en collaboration avec le poète et chanteur marseillais Fred Nevché, il sort un album autour du personnage de Lou Reed, The Unreal Story of Lou Reed.


À écouter

  • Fred Nevché et French 79, « The Unreal Story of Lou Reed by Fred Nevché & French 79 », IN/EX, 2021.
  • French 79, Joshua, 2019.
DR

Gael Faure

Gael Faure, c’est d’abord une voix envoûtante, entre puissance et fêlures. Depuis le début de sa carrière, le chanteur n’a eu de cesse d’évoluer. Il nous dévoile dans ses œuvres une folk moderne qui n’hésite pas à emprunter à la pop et à l’électro.

Auteur, compositeur et interprète, cet artiste originaire d’Ardèche soutient la transition écologique et la préservation de la nature avec un humanisme rare. Sans être moralisateur, il pointe du doigt les dérives de l’humain à travers l’industrialisation et l’ère du « toujours plus ».

Son dernier album « Regain » est un opus conçu comme une succession de voyages immobiles, qui lui ont permis de mieux regarder le monde. Réalisé par Renaud Letang (Gonzales, Feist, Björk, Alain Souchon…), « Regain » propose des chansons au verbe écolo-humaniste.

« Le regain, c’est la deuxième coupe de l’herbe, une herbe plus verte, plus tendre, plus riche. C’est tout ce qui croît et qui renaît explique-t-il. Et puis, c’est aussi l’anagramme de graine ». C’est également le titre d’un roman de Jean Giono, l’écrivain de haute Provence aux écrits universels qui a inspiré Gael Faure pour créer son spectacle Le Bruit du blé, présenté pour la première fois au Mucem le 14 août 2020.

Gael Faure a fondé avec Cyril Dion (figure emblématique de l’écologie en France) le festival éco-citoyen « Le Chant des colibris », dans le but de sensibiliser le public et de les conduire vers une transition écologique forte. Il partage la scène avec plusieurs artistes comme Alain Souchon, M ou Dominique A qui l’a adoubé comme son « chien fou des montagnes ».


À écouter
Gael Faure, « Regain », Jive-Epic/Sony Music France, 2018.