L’ivresse du grand âge

Récits de silence
Rencontre
vendredi 27 mai, 11h30
La Criée, Théâtre national de Marseille, petit théâtre
Entrée libre

Partager

Avec Laure Adler et François Cusset.
Rencontre animée par Yann Nicol.

Le récent scandale des maisons de retraite a eu le mérite de braquer nos regards sur les Ehpad et sur l’impensé de la vieillesse. Et c’est justement pour échapper à ces maisons de retraite médicalisées que les quatre personnages du roman de François Cusset décident de vieillir ensemble, au dernier étage d’un immeuble parisien sans âge qu’ils baptisent « Finale Fantaisie ». Unis par leurs idéaux politiques, leur culture de vieux intellos et le goût des bons repas, ils espèrent ainsi que leur colocation joyeuse leur permettra de tenir la mort à distance. Mais le temps les rattrape et vingt ans plus tard, les corps et les rituels de la petite communauté s’épuisent, et la tension monte…

C’est Laure Adler qui dialoguera avec François Cusset, abordant le beau sujet de la vieillesse tel qu’elle l’a fait dans un récit passionnant, La Voyageuse de nuit, qui n’est en rien un guide pour bien vieillir mais plutôt « un carnet de voyage au pays que nous irons tous habiter un jour ». Car vieillir, cette chose étrange, peut aussi être source de bonheur et d’intensité, une question de civilisation comme l’affirmait Simone de Beauvoir.


À lire

  • Laure Adler, La Voyageuse de nuit, Grasset, 2020.
  • François Cusset, Finale Fantaisie, P.O.L, 2022.

Abonnez-vous à notre newsletter !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.