Les orages

Accords et dissonances
Lecture musicale
dimanche 29 mai, 20h30
Mucem, fort Saint-Jean

Partager

Avec Sylvain Prudhomme et Albin de la Simone.

Les Orages, c’est d’abord le titre d’un recueil de nouvelles de Sylvain Prudhomme paru l’an dernier (qu’il était venu nous présenter dans la cour de la Vieille Charité) où des individus, femmes et hommes, sont confrontés à des choix, à des instants décisifs où leur vie vacillante peut basculer.
Avec la maîtrise des grands novellistes, l’écrivain parvient à créer des résonances entre ses courts récits et à faire surgir les possibles de toute vie.
Un univers littéraire teinté de finesse et de mélancolie qui s’accorde parfaitement avec celui, musical et poétique, du chanteur et auteur-compositeur Albin de la Simone, que l’on retrouvera tout au long de la semaine dans des frictions littéraires et musicales qui collent à l’esprit du festival. Ces deux-là, qui s’admiraient, se lisaient et s’écoutaient, n’ont eu aucun mal à mêler leurs voix pour tisser les histoires de vie qu’ils écrivent chacun à leur manière. Prolongeant les mots de l’un par les mélodies raffinées et les chansons de l’autre, ils nous transporteront avec un pessimisme joyeux sur le fil fragile de nos existences.

Ensemble, Sylvain Prudhomme et Albin de la Simone révèleront avec douceur les éclaircies qui suivent inévitablement les orages avec, à la nuit tombée, une belle surprise qui naîtra délicatement sur l’écran du fort Saint-Jean.
Une lecture musicale face à la mer pour relâcher lentement la pression du festival et démarrer en état de grâce cette soirée de clôture…


À lire 

  • Sylvain Prudhomme, Les Orages, coll. « L’Arbalète », Gallimard, 2021.

À écouter 

  • Albin de la Simone, « Happy end », Tôt ou tard, 2021.

Soirée double : lecture musicale suivie de Écoute la pluie tomber d’Olivia Ruiz.
Billet unique pour la soirée.

Accès à la soirée uniquement par la passerelle Saint-Laurent.


Des histoires de vies ordinaires, parfois tristes, mais intenses et tissées de miracles.

Le Figaro

Avec Les Orages, l’écrivain signe un recueil de nouvelles qui récapitule bien sa manière. Où clarté, musicalité, délicatesse ne se révèlent jamais mieux que dans la tension du moment.

Le Monde


Lecture musicale créée aux Correspondances de Manosque en 2021.


En coréalisation avec le Mucem.

Abonnez-vous à notre newsletter !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.