Ethnologie du bureau

Corps intimes, corps social
Entretien
samedi 17 juillet, 17h
Mucem, auditorium
Entrée libre sans réservation

Partager

Avec Pascal Dibie

Ces derniers mois, confinement et télétravail obligent, nous sommes nombreux à nous être posés la question de l’aménagement de nos bureaux à la maison, pour le meilleur et pour le pire. Où et comment s’assoir, comment s’éclairer, avec quoi écrire… Autant de questionnements qui ont été aussi ceux de l’ethnologue Pascal Dibie dont la curiosité insatiable et encyclopédique – il nous avait déjà offert une passionnante ethnologie de la chambre à coucher et une autre de la porte – l’a conduit cette fois à se pencher sur la vie de bureau. Du pupitre du copiste au nomadisme numérique du coworking, le bureau et le travail sédentaire sont devenus le centre de développement de nos sociétés.

Pour rendre encore plus vivante son approche d’un sujet qui nous concerne tous, nous avons demandé à Pascal Dibie de visiter les exceptionnelles réserves du Centre de conservation et de ressources du Mucem, en quête d’objets et de mobilier de bureau. Grattoirs, plumes, lampes, crayons et stylos, machines à écrire et à reproduire, rien n’a échappé à ses yeux vigilants. Il rend compte de ses trouvailles dans une conférence taillée pour l’occasion où extraits de films, images d’archives et photos des collections du Mucem viendront accompagner ses propos passionnants et son érudition joyeuse.


À lire

  • Pascal Dibie, Ethnologie du bureau, Métailié, 2020.

En coréalisation avec le Mucem.

Abonnez-vous à notre newsletter !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.