cccccc

Archives

Tous les chemins mènent au livre

Deux parcours sont en cours de déploiement : l’un à Saint-Chamas avec l’autrice Sigolène Vinson, l’autre à Rognes avec l’autrice-illustratrice Pascale Breysse.

2023-2024 marque une année de transition car le dispositif “Tous les chemins mènent à la bibliothèque » prend fin ; aussi un tournant s’opère.

«Tous des petits poucets !» s’inspire et se nourrit de l’expérience et de l’expertise acquise ; le projet poursuit l’objectif initial des actions culturelles menées par l’association : créer une dynamique locale autour du livre, de la lecture, de l’écriture et/ou de l’illustration grâce à la présence d’un auteur-illustrateur sur un territoire, et propose de recentrer ses actions vers les jeunes publics sur 4 territoires identifiés et six groupes scolaires : École François Moisson (Marseille 2e), Écoles Bernard Cadenat et National (Marseille 3e), École Rose Place (Marseille 13e) et les Écoles La Maurelette et La Bricarde (Marseille 15e).

Tous des petits poucets ! avec des livres dans la besace : s’initier à la lecture et à la littérature jeunesse, c’est remplir son sac d’histoires qui font grandir et d’univers qui nourrissent l’imaginaire, autant de repères pour jalonner le chemin de l’enfance, à l’école et au-delà. Le projet vise à une meilleure égalité dans l’accès au livre et à la lecture des jeunes publics des quartiers prioritaires de la ville de Marseille.

Très concrètement, notre projet propose des parcours d’auteurs-illustrateurs pour créer des liens entre les écoles, les bibliothèques, les structures de la chaîne du livre à destination des enfants de 3 à 11 ans dans un contexte scolaire.

A la rencontre d’un auteur

À la rencontre d’Emmanuelle Rey
Quand la littérature ado s’empare de l’emprise 

Quelle rôle joue la littérature dans la compréhension des mécanismes de l’emprise ?
Comment le récit peut-il permettre de dénoncer des relations amoureuses toxiques ?
Des éléments de réponses sont à trouver dans le roman percutant d’Emmanuelle Rey, Gamine (Didier Jeunesse) que les 2d du lycée Emilie Zola découvrent cette année. Guidées par Maya Michalon, les élèves se sont préparés à questionner l’autrice, mais aussi la pédopsychiatre Valérie Garson qui a apporté un éclaire scientifique sur le sujet, le tout en public, à l’Alcazar, pendant la 8e édition du festival Oh les beaux jours !.

À la rencontre de Cécile Coulon

Les lycéens de Marseilleveyre et de Montgrand découvrent l’œuvre de Cécile Coulon à travers deux de ses romans : Méfiez-vous des enfants sages (Viviane Hamy, 2010) et Une bête au paradis (L’Iconoclaste, 2019).

Chacun a bénéficié de l’expérience d’Élodie Karaki, médiatrice littéraire, tout au long de 10h d’ateliers pour préparer l’entretien croisé de Cécile Coulon que 4 élèves ont assuré pendant le festival. Nos « apprentis critiques littéraires » ont abordé quelques-uns des thèmes chers à l’autrice : un langage poétique au service d’une exploration des affres de l’âme humaine. La rencontre, proposée dans la salle de conférence de l’Alcazar, a réuni pas moins d’une centaine de personnes et s’est terminée par des échanges conviviaux entre l’auteure et les élèves qui en ont profité pour se faire dédicacer leur ouvrage !

 

Critique litteraire

Une fois n’est pas coutume, c’est un auteur disparu que les lycéens rencontrent cette année : Romain Gary et avec lui, Momo et Madame Rosa, les personnages drôlement attachants de La vie devant soi.
Comment la jeunesse marseillaise lit-elle l’oeuvre de Romain Gary ? Comment les thèmes de La vie devant soi, le vieillissement, l’amour, la prostitution, raisonnent-ils en 2024 ? Réponse en images dans la vidéo “La vie devant nous” réalisée par les élèves autour de l’oeuvre et de la vie de cet immense auteur du XXe siècle, avec l’aide de Marius Rivière, créateur de la chaîne Blockbuster littérature.

Des livres comme des idées

Tous les chemins mènent à la bibliothèque

En 2022-23, quatorze nouveaux circuits joliment cartographiés sur ce site ont vu le jour, de Gémenos à La Roya (dans les Alpes-Maritimes) en passant par Puyloubier.

Contact

Emilie Ortuno
Responsable de l’action culturelle & des relations avec les publics
e.ortuno@deslivrescommedesidees.com
04 84 89 02 00

Nicolas Serve

À la rencontre d’un auteur

Cette année, deux classes lisent deux romans d’un même auteur.
Les lycéens de Perrier et de Victor Hugo découvrent l’oeuvre d’Olivier Adam à travers deux de ses romans : Des vents contraires (L’Olivier, 2018)  et Je vais bien ne t’en fais pas (Le Dilettante, 2020). Chaque classe bénéficiera de l’expérience d’Élodie Karaki, médiatrice littéraire, pour assurer, pendant le festival, un entretien croisé durant lequel les élèves reviendront sur les motifs récurrents de l’oeuvre de l’auteur, ses personnages en butte à des crisses identitaires et son travail pour le cinéma.

Matthias Picard Extrait de Jim Curious-Editions 2024

Adaptation littéraire

Du roman à la fresque, c’est ce chemin que propose l’illustratrice Gala Vanson à une classe de lycéens d’arpenter. Prenant appui sur Les villes invisibles de Calvino ( Einaudi, 1972 ) les élèves réalisent les motifs d’une fresque que les festivaliers seront invités à coloriser à La consigne à images pendant la 7e édition du festival Oh les beaux jours !.

Maïté Léal

La fabrique du livre

Partant à la découverte de la chaîne du livre, les CM1 de l’école Michelet Foch visitent d’abord les rayonnages de livres de la bibliothèque des 5 avenues, continuent leur chemin jusqu’à l’imprimerie La Platine pour sentir l’odeur du papier et entendre le bruit des machines et s’arrêtent à la galerie Fotokino pour découvrir les photographies de Laurent Millet. De retour à l’école, avec l’illustratrice Gala Vanson, chaque élève fabrique son propre livre.

Deux classes de CP de l’école Louis Campagne Lévêque parcourent eux aussi les lieux du livre et partent à la rencontre de celles et ceux qui le fabriquent : les bibliothécaires de la médiathèque Salim Hatubou, les imprimeurs de l’imprimerie CCI, l’éditrice du Port à jauni et l’illustratrice Chlotilde Staës partageront avec les écoliers leur savoirs-faire et leur goût du livre.

Tout le monde sera réuni en mai, dans le cadre de la 7e édition du festival Oh les beaux jours !, autour d’un spectacle jeunesse pour fêter ensemble le plaisir de lire et de faire des livres.

Critique littéraire

Comment l’appeler, son célèbre journal, que tous les écoliers ont lu et dont aucun adulte ne se souvient vraiment ? Est-ce un témoignage, un testament, une œuvre ?

…écrit Lola Lafon à propos du journal d’Anne Frank dans Quand tu écouteras cette chanson  (coll. « Ma nuit au musée », Stock, 2022).

Ce questionnement s’est également posé aux terminales du lycée Saint-Charles qui lient cette année le dernier roman de Lola Lafon et replongent ainsi dans leurs souvenirs de lecture du journal d’Anne Frank.

Accompagnés d’un médiateur littéraire, de leur professeur d’historie et d’une médiatrice radio, les lycéens ont rédigé leurs chroniques, élaboré le conducteur, enregistré leurs sons pour l’habillage sonore et la musique, organisé un micro-trottoir, sélectionné des archives sonores pour faire entendre les mots d’Anne Franck et ceux de Lola Lafon, et la manière dont ils ont résonné pour eux, dans la salle de classe et au-delà… Un podcast intelligent et poignant.

Écoutez le podcast

Nicolas Serve

À la rencontre d’un auteur

Au collège

Les 6e du collège Gyptis, à Marseille, explorent l’univers pétillant de Charlotte Pollet et rencontrent ses personnages truculents. SI la bande-dessinée Pipistrelli, Alpha Bêta Plectrude ! (Biscoto, 2022) ne manque pas d’humour, les collégiens abordent l’oeuvre avec sérieux, s’interrogeant sur leur rapport à la technologie et à l’isolement.
Les jeunes lecteurs seront initiés à l’histoire de la bande-dessinée, à la diversité de ses formats et la richesse de son langage avant de rencontrer Charlotte Pollet, dans le cadre de la 6e édition du festival Oh les beaux jours!.

Au lycée

Les 3e du lycée professionnel de Leau, à Marseille, suivent les aventures de Mohamed-Ali, jeune garçon qui s’entend bien avec tout le monde sans être fayot. Le héros du roman Amour Chrome (Sylvain Pattieu, L’école des Loisirs, 2021, Prix Vendredi) a deux secrets : il tague la nuit et il est amoureux. En classe, accompagnés d’Élodie Karaki, les élèves se préparent à rencontrer Sylvain Pattieu lors d’un entretien qu’ils animeront eux-mêmes, au Théâtre National de La Criée. Pendant le festival, ils assisteront également à la lecture musicale et graphée d’Amour Chrome.