Bruno Latour

Auteur, Chercheur

Né à Beaune en 1947, Bruno Latour est sociologue, anthropologue et philosophe des sciences. Ses travaux lui ont valu en 2013 la plus haute distinction en sciences sociales, le prix Holberg. Professeur à Science Po, il s’est intéressé à la sociologie des sciences et aux processus de recherche scientifique (La Vie de laboratoire), à la dynamique des innovations et à la philosophie des techniques qui en découlent (Aramis ou l’amour des techniques), ou encore à l’anthropologie philosophique (Nous n’avons jamais été modernes) remettant en question la distinction entre nature et société, et à l’écologie politique, Politiques de la Nature. Comment faire entrer les sciences en démocratie ? Il est par ailleurs le commissaire de plusieurs expositions : Iconoclash, Making Things Public et Reset Modernity ! Il a longtemps enseigné dans des écoles d’ingénieur, le CNAM d’abord, puis l’École des Mines où il avait rejoint le Centre de sociologie de l’innovation en 1982. Depuis septembre 2006, il est professeur à Sciences Po, où il dirige le Médialab et crée le programme SPEAP.


Bibliographie sélective

  • Un monde pluriel mais commun, L’Aube, 2003.
  • Politiques de la nature. Comment faire entrer les sciences en démocratie, La Découverte, 2004.
  • La Science en action. Introduction à la sociologie des sciences, La Découverte, 2005.
  • Nous n’avons jamais été modernes. Essai d’anthropologie symétrique, La Découverte, 2006.
  • Petites leçons de sociologie des sciences, La Découverte, 2007.
  • Cogitamus. Six lettres sur les humanités scientifiques, La Découverte, 2010.
  • Enquêtes sur les modes d’existence. Une anthropologie des Modernes, La Découverte, 2012.
  • Face à Gaïa. Huit conférences sur le Nouveau Régime Climatique, La Découverte, 2015.

Partager

© Manuel Braun

Inscrivez-vous à notre newsletter !