Zaï zaï zaï zaï

Continuons le combat !
Spectacle
vendredi 31 mai, 21h30
La Criée, Théâtre national de Marseille, petit théâtre

Partager


D’après la BD de Fabcaro.
Avec Élisa Bourreau, Ariane Bégoin, Maxime Coggio, Christophe Danvin, Aymeric Demarigny, Cyrille Labbé, Emmanuel Noblet et Aurélie Verillon.
Mise en scène Paul Moulin.


Il existe deux séances le même soir pour ce spectacle : la première à 19h30 et la seconde à 21h30. Faites votre choix !


Depuis sa création, Oh les beaux jours ! fait entendre des adaptations livres sur scène. Le festival ne pouvait donc pas passer à côté de celle, jubilatoire, de la BD à succès de Fabcaro. Théâtre radiophonique à l’humour corrosif, Zaï Zaï Zaï Zaï raconte la fuite d’un auteur de bande dessinée qui – sacrilège ! – a oublié sa carte de fidélité d’un magasin. Au micro, les comédien(ne)s retracent la dérive de ce mauvais citoyen…

« Fabrice est à la caisse d’un supermarché lorsque la caissière lui demande s’il a la carte du magasin. Il a beau fouiller, il ne la trouve pas. Arrgh, il se souvient : il a changé de vêtements et sa carte se trouve dans son autre pantalon ! La caissière appelle la sécurité. Fabrice s’enfuit. En quelques heures, il devient l’ennemi public numéro un, son cas divise la société. Ne pourrait-on pas laisser sa chance à quelqu’un qui, s’il dit vrai, a en effet laissé sa carte dans son autre pantalon ? »

Entre farce burlesque et satire puissante, nous voilà lâchés dans une société absurde. Huit comédien(ne)s irrésistibles, issus du théâtre, du cinéma ou du one-(wo)manshow, relatent avec voix et bruitages ce feuilleton aussi surréaliste que cinglant.


Le presse en parle

« Zaï zaï zaï zaï tient de l’exercice de style et du jeu de massacre. (…) Rien d’aigre, pourtant, ni de tragique dans cet équarrissage, car le moraliste avance masqué. Dynamiteur talentueux, Fabcaro sait doser au gramme près critique sociale et éclats de rire, décryptages affûtés et trouvailles poétiques. » Stéphane Jarno, Télérama

Note d’intention

« À la première lecture de cette bande dessinée on est saisi par l’humour ravageur et absurde (pas tant que ça) de ces quelque 66 planches. Cette farce en forme de road-trip est l’occasion pour l’auteur de tacler tout le monde: les policiers, les ados, les artistes bien pensants, les théoriciens du complot et, en très bonne place : les médias. En plein état d’urgence permanent et paranoïa ambiante c’est tout à fait salutaire. Zaï zaï zaï zaï est, de loin, la dramaturgie la plus moderne et originale qu’on ait lu ces dernières années. Un grand désir s’impose aujourd’hui : s’emparer de cette œuvre singulière et la faire entendre. Nous l’adaptons sous forme d’émission radiophonique pour sept comédiens et un musicien. »
Paul Moulin, metteur en scène


À lire :

    • Fabcaro, Zaï zaï zaï, zaï, Six pieds sous terre, 2015.

D’après la bande dessinée de Fabcaro — Mise en scène Paul Moulin— Adaptation Maïa Sandoz— Création sonore et musique Christophe Danvin — Avec Élisa Bourreau, Ariane Bégoin, Maxime Coggio, Christophe Danvin, Aymeric Demarigny, Cyrille Labbé, Emmanuel Noblet, Aurélie Verillon — Avec la voix de Serge Biavan — Collaboration artistique Maïa Sandoz — Création lumière Emmanuel Noblet — Scénographie et costumes Paul Moulin— Régie lumière Thibault Moutin — Régie son Jean-François Domingues — Administration et production Agnès Carré — Diffusion Olivier Talpaert, en votre cie.

Production Théâtre de L’Argument — Coproduction Le Théâtre de Rungis, Fontenay En Scènes – Fontenay-sous-bois — Avec le soutien de la Direction régionale des Affaires culturelles d’Île-de-France – ministère de la Culture — Avec le soutien de la SPEDIDAM et Arcadi Île-de-France et de la Ville de Paris.

Recevez notre newsletter !