Les beaux jours de Dany Laferrière

Les beaux jours de...
Grand entretien
vendredi 25 mai, 21h
La Criée, Théâtre national de Marseille, Grand théâtre

Partager

Grand entretien animé par Michel Schneider (Le Point)

Il est le plus haïtien des Canadiens et le plus québécois des Académiciens français ! Dany Laferrière relève le défi du grand entretien et l’on peut s’attendre à ce qu’on ne s’ennuie pas au cours de cette soirée… Car ce spécialiste mondial de la sieste, qui n’aime rien tant que lire ses auteurs favoris confortablement installé dans sa baignoire et enseigner « l’art de regarder ailleurs », sait capter comme personne le monde tel qu’il va. Son éclectisme est sans limite, sa curiosité aussi : « Pour devenir écrivain, dit-il, le caractère est plus important que le talent ».

Né en 1953 à Haïti, Dany Laferrière quitte son pays natal pour l’Amérique du Nord en raison de la situation politique. En 1985, il publie Comment faire l’amour à un nègre sans se fatiguer, qui le révèle au public. Ce livre, comme d’autres (Le Goût des jeunes filles, Vers le sud…), sera adapté au cinéma. Les neuf romans qui vont suivre forment ce que Dany Laferrière appelle « une autobiographie américaine ». En 2009, il obtient le prix Médicis pour L’Énigme du retour où il raconte sa relation à Haïti après trente ans d’exil. Il vient de faire paraître un incroyable roman dessiné dont il signe les illustrations et calligraphie les textes, Autoportrait de Paris avec chat. Son narrateur (qui lui ressemble) y déambule dans Paris, une ville de littérature devenue espace de fiction où Borges converse avec Montaigne et Villon rappe avec Doc Gynéco…

Accompagné par son éditrice, Laure Leroy, celui qui écrivait en 2015 dans son discours de réception à l’Académie française « C’est un étrange animal que celui qui vit hors de sa terre natale. Sa condition d’exilé lui permet d’ourdir une littérature qui n’est ni tout à fait de là-bas, ni tout à fait d’ici, et c’est là tout son intérêt » pourrait bien ce soir nous offrir une grande leçon de vie et de littérature.


À lire : Dany Laferrière, Autoportrait de Paris avec Chat, Grasset, 2018.
À voir : Laurent Cantet, Vers le sud (adaptation des nouvelles de Dany Laferrière), 2005.


À voir la vidéo du grand entretien :


À écouter sur France culture, partenaire d’Oh les beaux jours !

Inscrivez-vous à notre newsletter !