55 minutes pour s’aimer quand même

C'est le temps de l’amour
Spectacle
dimanche 27 mai, 14h
La Criée, Théâtre national de Marseille, Grand théâtre

Partager

Avec Isild Le Besco, Élodie Bouchez, Lolita ChammahNina Dipla, Tran Nu Yên-Khê.

Une femme qui raconte son amour fou pour l’homme qui a failli la tuer ; un petit garçon qui se sent petite fille ; une jeune Indienne qui se remémore la nuit où elle avait encore un visage… Dans S’aimer quand même (Grasset, 2018), le livre qu’elle vient de faire paraître, l’actrice et réalisatrice Isild Le Besco parle des femmes, de l’amour et de l’enfance. Ce recueil de nouvelles dans lequel elle fait entendre plusieurs voix féminines devient ici spectacle, réunissant sur scène l’auteure, les comédiennes Élodie Bouchez, Lolita Chammah et Tran Nu Yên-Khê, ainsi que la danseuse Nina Dipla. Dépassant l’idée de la lecture minimaliste, 55 minutes pour s’aimer quand même mêle texte, musique et danse, dans un jaillissement de portraits intimes que chacun, dans le public, est libre de s’approprier. Comme une série de voix intérieures qui, portées par de grandes comédiennes, viendraient résonner en nous, dans une profonde et touchante mise en abyme.


Texte et création Isild Le Besco
Direction artistique Yên-Khê Tran Nu en collaboration avec Stephan Crasneanscki
avec  Olivia Bonamy, Elodie Bouchez, Lolita Chammah, Stephan Crasneanscki et Isild Le Besco
danse Nina Dipla, Elodie Bouchez, Lolita Chammah et Isild Le Besco création sonore  Stephan Crasneanscki et Soundwalk collective
création lumière Rishi Boodhoo
costumes Suzanne Veiga Gomes
production Audélia Rowe et Aline Berthou pour Lux Production
coproduction La ménagerie de verre


À lire :

  • Isild Le Besco, S’aimer quand même, Grasset, 2018.

À écouter sur France Culture, partenaire d’Oh les beaux jours ! :


En coproduction avec MP2018 « Quel Amour ! ».

 

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter !